Faciliter l’adaptation du chat

Voici quelques astuces pour faciliter l’adaptation d’un nouveau chat.

C’est le seul animal de la famille

  • Si c’est possible, allez le voir 1-2 fois avant de l’adopter de manière à ce qu’il reconnaisse votre odeur et votre voix
  • Lors de son arrivée chez vous, laissez-le 1-2 heures dans sa cage. Il y est en sécurité et peut se familiariser sans crainte avec les bruits et les odeurs
  • Préparez sa litière qui ne doit pas être disposée à moins de 2 mètres de sa nourriture (vous n’avez, vous non plus, pas envie de manger dans des odeurs de WC!)
  • Préparez-lui un coin à lui, par exemple un panier ou un arbre à chat dans un coin sans passage. Passez un linge légèrement humide sur le chat et frottez-le sur son panier ou son arbre à chat. L’objet portera ainsi déjà son odeur, ce qui l’aidera à se l’approprier.
  • Avant de laisser le chat découvrir les lieux, graisser très légèrement ses pattes (beurre, huile). Ainsi il laissera une empreinte olfactive partout où il passera et se repérera bien plus facilement
  • Les premiers jours, donnez-lui quelques gouttes de Rescue pour diminuer son stress
  • S’il y a déjà eu un chat dans les lieux, vaporisez des phéromones (Feliway) qui l’apaiseront face aux odeurs résiduelles de l’autre animal
  • Vous pouvez vaporiser de l’eau florale de lavande (naturelle, pas de parfums artificiels) dans votre logement. La lavande a des vertus apaisantes. Il est aussi possible d’en mettre du un tissu et de « caresser » la tête et le dos du chat avec ce tissu.

Vous avez déjà un chat

  • La cohabitation sera plus facile si le nouveau venu est de l’autre sexe ou si c’est un jeune, qui se soumettra moins difficilement à l’aîné: cela engendre moins de compétition territoriale
  • Laissez le nouveau-venu quelques heures dans sa cage pour l’autre chat puisse venir le découvrir sans se sentir menacé
  • Faites vivre le nouveau venu dans une chambre séparée pendant 1-2 jours, le temps que le premier s’habitue aux nouvelles odeurs
  • Lorsque vous laissez le nouveau venu sortir de sa cage, graissez légèrement les pattes des deux animaux. Chacun sera ainsi prévenu du passage de l’autre et sera moins surpris par un face à face inattendu
  • Ayez une litière pour chaque chat, dans des lieux différents. Les chats n’aiment pas faire leurs besoins dans un espace olfactivement marqué par un congénère
  • Donnez du rescue aux deux animaux pendant quelques jours
  • Là aussi, les phéromones (Feliway) peuvent aider à l’apaisement
  • Si les chats se bagarrent, laissez faire. Chacun doit délimiter son territoire et le faire respecter. Les bagarres sont souvent impressionnantes (oreilles en arrière, poil hérissé, feulements et cris), mais les chats se blessent rarement. Plus vous intervenez, plus vous retardez le moment où le nouveau aura compris quelle est sa place dans les lieux et dans la hiérarchie
  • Sachez tout de même qu’il y a des chats qui « ne peuvent pas se sentir » et que cela peut être permanent. On parvient en général à ce qu’il se tolèrent plus ou moins, mais s’ils se trouvent en même temps dans une pièce ou face à la nourriture, il y aura de l’agressivité dans l’air…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *